Compartilhado por: @ma.t.ieu em Oct 20, 2016 @ 13:05

Compartilhado por: @ma.t.ieu em Oct 20, 2016 @ 13:05

◊ Dans cette stabilité désespérante de chaleur tout le contenu humain du navire s'est coagulé dans une massive ivrognerie. On se mouvait mollement entre les ponts, comme des poulpes au fond d'une baignoire d'eau fadasse. C'est depuis ce moment que nous vîmes à fleur de peau venir s'étaler l'angoissante nature des Blancs, provoquée, libérée, bien débraillée enfin, leur vraie nature, tout comme à la guerre. Étuve tropicale pour instincts tels crapauds et vipères qui viennent enfin s'épanouir au mois d'août, sur les flancs fissurés des prisons. Dans le froid d'Europe, sous les grisailles pudiques du Nord, on ne fait, hors les carnages, que soupçonner la grouillante cruauté de nos frères, mais leur pourriture envahit la surface dès que les émoustille la fièvre ignoble des Tropiques. C'est alors qu'on se déboutonne éperdument et que la saloperie triomphe et nous recouvre entiers. C'est l'aveu biologique. Dès que le travail et le froid ne nous astreignent plus, relâchent un moment leur étau, on peut apercevoir des Blancs, ce qu'on découvre du gai rivage, une fois que la mer s'en retire : la vérité, mares lourdement puantes, les crabes, la charognes et l'étron. ◊ Voyage au bout de la nuit, L.-F. Céline

The Basque sailor, Street art in San Sebastian 
. #streetart #sansebastian #mercado #sailor #paisvasco #basquecountry #europeancapitalofculture #euskadi #euskaditurismo #spain #trip #journey #tourism #classtrip #vsco #vscocam #picoftheday #quote #quoteoftheday #art #memories #tripwithfriends #streetartspain #streetartsp #stripedsweater #beard

◊ Dans cette stabilité désespérante de chaleur tout le contenu humain du navire s’est coagulé dans une massive ivrognerie. On se mouvait mollement entre les ponts, comme des poulpes au fond d’une baignoire d’eau fadasse. C’est depuis ce moment que nous vîmes à fleur de peau venir s’étaler l’angoissante nature des Blancs, provoquée, libérée, bien débraillée enfin, leur vraie nature, tout comme à la guerre. Étuve tropicale pour instincts tels crapauds et vipères qui viennent enfin s’épanouir au mois d’août, sur les flancs fissurés des prisons. Dans le froid d’Europe, sous les grisailles pudiques du Nord, on ne fait, hors les carnages, que soupçonner la grouillante cruauté de nos frères, mais leur pourriture envahit la surface dès que les émoustille la fièvre ignoble des Tropiques. C’est alors qu’on se déboutonne éperdument et que la saloperie triomphe et nous recouvre entiers. C’est l’aveu biologique. Dès que le travail et le froid ne nous astreignent plus, relâchent un moment leur étau, on peut apercevoir des Blancs, ce qu’on découvre du gai rivage, une fois que la mer s’en retire : la vérité, mares lourdement puantes, les crabes, la charognes et l’étron. ◊ Voyage au bout de la nuit, L.-F. Céline

The Basque sailor, Street art in San Sebastian
.

  • Mapa
  • Artista
  • Foto
Local Desconhecido

Desconhecido

ma.t.ieu

@ma.t.ieu

Filtro utilizado: Normal

Deixe uma resposta

O seu endereço de email não será publicado. Required fields are marked *

*

Você é humano? *

Localização desconhecida

Esta obra está sem localização. Se você sabe qual o local, indique-o seguindo os passos abaixo:

Passo 1: Entre com o endereço

Procurar
Pode ser qualquer coisa: um endereço completo, cidade, apenas o código postal, ou até mesmo o nome de um lugar.
ex: Rua da Quitanda, São Paulo.


Passo 2: Ajuste o marcador no mapa

O marcador no mapa pode ser reposicionado manualmente para melhorar a precisão do local. Arraste o marcador até o ponto exato ou aproximado da obra. utilize a ferramenta de zoom no mapa abaixo para melhorar a precisão.

Carregando mapa...


Enviar Local

Artista desconhecido

Se você conhece o(s) artista(s) da obra, preencha os campos abaixo e envie pra gente! Seu nome ou e-mail não serão divulgados e servem apenas para um futuro contato, caso necessário.

*

* campos obrigatórios.

*

Você é humano? *

Scroll To Top